Fraiseuse automatique à commande numérique

1
2
3
4
5

? Cliquez sur les chiffres apparaissant sur la photo et trouvez la solution pour chaque erreur.

Vous avez répondu à toutes les questions. Consultez les corrections pour voir les solutions.

1 Le protecteur est maintenu ouvert alors que la machine fonctionne à plein régime.

La solution :

  • Il est impossible d’opérer la machine à plein régime avec le protecteur ouvert à moins de contourner le dispositif d’interverrouillage!
  • Un mode spécial permet d’opérer la machine à vitesse lente avec le protecteur ouvert.
  • Toutes ces réponses.

2 Stefan, au panneau de contrôle, discute avec Diego pendant que ce dernier opère la machine. Toute une distraction!

La solution :

  • L’opérateur de la machine doit être le seul maître aux commandes.
  • Le panneau de contrôle doit toujours être à plus de 3 m de la machine pour éviter ce genre de situation.
  • En tout temps, l’opération d’une telle machine requiert la présence de deux travailleurs en constante communication.

3 La clé du sélecteur de mode est demeurée en place sur le panneau de contrôle.

La solution :

  • Pas de problème tant que le protecteur de la machine est fermé.
  • Seuls des techniciens spécialisés doivent pouvoir accéder à la clé du sélecteur de mode.
  • La clé du sélecteur de mode doit être rangée dans le coffre à outils de l’opérateur de la machine.

4 Diego ne porte pas l’équipement de protection adéquat.

La solution :

  • Porter un vêtement aux manches courtes ou ajustées, des chaussures de sécurité et des lunettes protectrices.
  • Porter un vêtement aux manches courtes ou ajustées, des chaussures de sécurité et des lunettes protectrices avec écrans latéraux.
  • Porter un vêtement aux manches courtes ou ajustées, des gants anti-coupures, des chaussures de sécurité et des lunettes protectrices avec écrans latéraux.

5 Fluide de coupe, copeaux de métal, fils électriques et autres objets jonchent le sol. Quelqu’un risque de glisser et de se blesser.

La solution :

  • Une bonne tenue des lieux est une exigence incontournable en tout temps.
  • Dans un atelier de fabrication de produits en métal, il faut être attentif et toujours regarder où on met les pieds.
  • Les normes exigent qu’un nettoyage des lieux soit effectué à la fin de chaque quart de travail.

Photo : Denis Bernier

L’utilisation d’une fraiseuse automatique à commande numérique ne s’improvise pas! Dans un atelier de fabrication de produits en métal, Diego s’apprête à effectuer des travaux d’usinage à l’aide d’une fraiseuse à trois axes. Pour les besoins de notre démonstration, il a accepté de déroger à ses méthodes de travail habituelles.

Pouvez-vous dire quelles erreurs ont été commises ?

Débuter

Les corrections

Fraiseuse automatique à commande numérique

Lorsqu’on effectue des travaux d’usinage à l’aide d’une fraiseuse automatique, il faut s’assurer que le protecteur requis est en place pour empêcher l’accès à l’outil en rotation et pour confiner l’éjection de copeaux et de fluide de coupe. Le protecteur doit être muni d’un dispositif d’interverrouillage qui empêche la machine de fonctionner à pleine vitesse lorsqu’il est ouvert. L’installation d’un hublot de visibilité peut permettre à l’opérateur d’observer les opérations effectuées sur la pièce tout en maintenantle protecteur fermé.

Il peut arriver que certaines étapes du procédé d’usinage requièrent d’effectuer une opération avec le protecteur maintenu ouvert. Dans ce cas, un mode spécial (par exemple de réglage) doit être sélectionné sur le panneau de contrôle. La machine fonctionnera alors à vitesse lente et à l’aide d’une commande à sécurité accrue, tel un dispositif à action maintenue. L’accès à ce mode doit être restreint, soit par une clé ou encore par un mot de passe. Seuls des techniciens spécialisés doivent pouvoir y accéder.

En mode réglage, le protecteur étant ouvert, l’opérateur qui observe l’usinage de sa pièce doit demeurer à l’affût de ce qui se passe autour de lui. Une deuxième personne au panneau de contrôle est une source de distraction. Cette dernière pourrait démarrer la machine par mégarde et provoquer un accident.

Également, le travailleur qui opère des machines-outils doit s’attacher les cheveux et porter un vêtement aux manches courtes ou ajustées. Il doit aussi porter des lunettes de sécurité avec protection latérale qui le protégeront des éclats de métal. Il ne doit pas porter de gants pendant l’usinage, mais réserver leur usage pour la manutention des pièces. Il doit également porter des chaussures de sécurité en tout temps.

Finalement, il est important de veiller à la bonne tenue des lieux afin de prévenir les risques d’accident telles les chutes, les glissades et les coupures.

Nous remercions le Cégep du Vieux Montréal, ainsi que nos figurants : Diego Garcia, étudiant en génie mécanique et Stefan Allinger, technicien en travaux pratiques, tous deux du Cégep du Vieux Montréal.

Nos personnes-ressources : Stéphane Boivin, coordonnateur, technique de génie mécanique et maintenance industrielle, et Maxime Tessier, technicien en laboratoire, tous deux du Cégep du Vieux Montréal, ainsi que Sophie-Emmanuelle Robert, ingénieure, conseillère experte en prévention-inspection à la Direction générale de la prévention-inspection de la CNESST.

Coordination : Louise Girard, conseillère à la Direction générale de la prévention-inspection de la CNESST


Pour en savoir plus


Le Centre de documentation vous recommande