Recherche en cours - Les contraintes liées au port d’un APR de type P100

Bien que les appareils de protection respiratoire (APR) soient efficaces pour se protéger des particules en suspension, une des raisons les plus fréquemment citées pour la non-utilisation de ces dispositifs et pour expliquer l’intolérance aux modèles de type filtrant serait l’inconfort qu’occasionnent l’accumulation de chaleur au visage et la pression mécanique exercée sur la peau.

L’objectif de cette recherche consiste à mesurer l’effet du port d’un APR à épuration d’air sur les différentes variables physiologiques selon l’effort physique, la température et l’humidité relative ambiante. Le type d’APR sélectionné est celui que portent le plus fréquemment les travailleurs de la construction et que l’ASP construction suggère, soit un demimasque à filtre P 100 réutilisable.

Les résultats obtenus permettront de formuler des recommandations pour l’utilisation de ces APR dans des conditions ambiantes contraignantes et d’effort physique important. De plus, cette recherche servira à valider un protocole expérimental qui permettrait éventuellement d’étudier les contraintes associées à différents modèles d’APR offerts sur le marché.

Contraintes physiologiques et physiques associées au port d’un appareil de protection respiratoire de type P100 selon l’intensité du travail physique et

les conditions ambiantes • Équipe de recherche : Denis Marchand, Université du Québec à Montréal ; Chantal Gauvin, Ludovic Tuduri • IRSST • 2015-0033.