Les poissons-zèbres, vedettes d'une découverte scientifique!

Des chercheurs américains ont isolé une protéine qui joue un rôle clé dans le processus de régénération de la moelle épinière en observant des poissons-zèbres. Il s’agit d’une avancée scientifique importante dans la mise au point d’un traitement réparateur de la moelle épinière, puisque sa rupture entraîne la paralysie et parfois la mort chez les humains. En effet, le poisson-zèbre est un excellent exemple de régénération de tissu dans la nature. Le Dr Kenneth Poss, professeur de biologie à l’Université Duke, explique que lorsque ces poissons ont la moelle épinière brisée, un processus réparateur s’enclenche par la création d’un pont. La guérison est complète et en huit semaines, le poisson paralysé retrouve sa mobilité. Les chercheurs ont donc isolé sept gènes actifs codant des protéines dans la régénération des tissus et l’un d’entre eux aurait un rôle central. Lorsqu’ils ont bloqué le gène nommé CTGF, les poissons n’ont pas pu régénérer leurs tissus. Ils ont inséré la version humaine de ce gène aux poissons et cela a redonné aux poissons leur mobilité. Ce n’est probablement pas suffisant pour réparer la moelle épinière des humains, puisque le processus est plus complexe chez les mammifères, mais les recherches se poursuivent. À suivre!

Source : Radio-Canada