Des chercheurs étudient l'exposition des thanatopracteurs aux bioaérosols

La thanatopraxie consiste à limiter provisoirement les effets des altérations morphologiques qui surviennent après la mort. Si les risques chimiques associés au métier de thanatopracteur ont fait l’objet d’une littérature scientifique abondante, peu d’études ont abordé l’évaluation des risques biologiques. Les données disponibles font état de plusieurs cas de contamination microbienne à la suite d’une exposition accidentelle à du sang ou à d’autres liquides biologiques ainsi qu’aux bioaérosols que génèrent certaines tâches effectuées sur des corps ou des tissus.

L’objectif de cette recherche est d’évaluer l’exposition des thanatopracteurs aux bioaérosols et de jauger les risques potentiels pour leur santé. Elle vise également à évaluer l’effet de certains facteurs qui influencent le comportement des particules biologiques dans le but de proposer des mesures préventives ou correctrices efficaces.

Évaluation de l’exposition des thanatopracteurs aux bioaérosols et appréciation du risque sur leur santé • Équipe de recherche : Jacques Lavoie, Geneviève Marchand, Yves Cloutier, IRSST ; Stéphane Hallé, ÉTS ; Maximilien Debia, Université de Montréal • 2016-0016