Prévention des TMS dans l’industrie de l’abattage de volaille

Les travailleurs du secteur de l’abattage et de la transformation d’animaux sont plus à risque que d’autres de développer des troubles musculosquelettiques (TMS). Cependant, plusieurs facteurs responsables de l’apparition des TMS peuvent être corrigés pour diminuer ces risques. Par exemple, il a été démontré que l’efficacité des couteaux des abattoirs à trancher la viande diminue le nombre de mouvements et la force nécessaire pour réaliser la coupe, ce qui permettrait d’atténuer le risque de développer ces troubles.

Cette activité de recherche vise la concentration d’outils de collecte de données et de méthodes d’analyse pour évaluer le processus d’implantation d’une intervention ergonomique de prévention des TMS ainsi que de son coût par rapport aux bénéfices. L’intervention étudiée est participative et comporte deux étapes de transfert des apprentissages : formation de formateurs de l’entreprise en affilage de couteaux pour qu’ils forment ensuite les travailleurs. Les scientifiques veulent poursuivre avec une évaluation d’interventions de formation quant à deux transferts des apprentissages visant à prévenir les TMS dans d’autres entreprises du même secteur.

Développement des outils et des méthodes d’analyse pour l’évaluation d’une intervention de prévention des troubles musculosquelettiques dans l’industrie de l’abattage de volaille : processus d’implantation et impacts économiques • Équipe de recherche : Hélène Sultan-Taïeb, Nicole Vézina, Élise Ledoux, UQAM ; France St-Hilaire, Université de Sherbrooke • 2016-0045