Bruit : Mesure de l’effet d’occlusion basée sur la voix

Les protecteurs auditifs représentent la solution de protection auditive la plus utilisée à court terme en milieu de travail. Cependant, l’effet d’occlusion du canal auditif cause à celui qui les porte une modification de la perception de sa propre voix et une amplification des bruits physiologiques, particulièrement lorsqu’il s’agit de bouchons d’oreille. Ceux-ci peuvent donc être une source d’inconfort entraînant une réduction du temps de leur utilisation.

Il existe des méthodes permettant de quantifier l’effet d’occlusion sur des sujets humains, mais pas de consensus sur celle qui serait la plus efficace. De plus, ces méthodes ne sont pas normalisées. Lors d’une recherche précédente intitulée Développement d’outils et de méthodes pour mieux évaluer et améliorer la protection auditive individuelle des travailleurs (0099-7630), les chercheurs ont développé une méthode basée sur des mesures microphoniques et sur l’effort vocal. Elle semble donner de bons résultats et représente un premier pas vers la mise au point d’une mesure objective de l’effet d’occlusion. Cette recherche vise à proposer une méthode de mesure objective et fiable de l’effet d’occlusion basée sur des mesures microphoniques et à définir des indicateurs précis pour le quantifier. À plus long terme, les chercheurs envisagent la création d’un dispositif de mesure de l’effet d’occlusion qui permettra aux intervenants en milieu de travail de le quantifier et d’en utiliser les données à des fins de sensibilisation et de formation.

Mise au point d’une méthode de mesure objective de l’effet d’occlusion basée sur la voix • Équipe de recherche : Hugues Nélisse, IRSST ; Olivier Doutres, ÉTS ; Franck Sgard, IRSST • 2017-0032