Coup fatal

Illustration : Ronald DuRepos
Illustration : Ronald DuRepos

Lors de travaux de coulage de béton, le tuyau flexible de la pompe à béton se détache et frappe le travailleur mortellement.

Que s’est-il passé ?

21 août 2015, 17 h. Sur le chantier de construc-tion de modernisation d’un barrage, des travailleurs s’affairent à couler du béton dans un pilier de barrage à l’aide d’un camion-pompe. Plusieurs travailleurs se trouvent sur la plateforme du pilier et assurent la mise en place du béton. Le tuyau flexible de la pompe à béton est remonté simultanément avec le béton au fur et à mesure que le coffrage se remplit. Un travailleur guide le tuyau flexible, sus-pendu à un tuyau réducteur. Les autres employés présents sur la plateforme exercent différentes tâches telles que le lissage et l’utilisation du vibrateur afin de placer le béton. Un des travailleurs manie la pompe à l’aide d’une télécommande. Un peu plus tard, afin de mettre en place le béton dans le coffrage, les opérations de pompage et de coulage de béton sont tem-porairement arrêtées. Lorsque l’opérateur de la pompe la redémarre, le béton ne coule plus. Il donne donc un coup de pompe en augmentant la puissance à l’aide de la télécommande. C’est alors que le tuyau réducteur ainsi que le tuyau flexible se décrochent du mât et frappent un travailleur qui se trouve sur la plate-forme. À la suite de l’accident, ce dernier est déplacé afin de recevoir les premiers secours et est transporté dans un centre hospitalier, où son décès est constaté.

Qu'aurait-il fallu faire ?

L’assemblage du tuyau flexible se fait sur le tuyau réducteur, relié à un coude à l’aide d’un collet. Ce dernier est donc l’élément de liaison entre le tuyau réducteur et le reste de la pompe à béton. Le collet doit pouvoir résister à la force du tuyau et du béton qu’il contient. À cet effet, le collet doit être bien nettoyé après utilisation, puisqu’une accumulation de béton peut empêcher sa fermeture lors de la prochaine utilisation. Pour ce faire, une procédure de travail doit être élaborée pour s’assurer que les collets d’accouplement et les joints des tuyaux d’une pompe à béton soient nettoyés de façon à éviter un mauvais ajus-tement du serrage du collet.

Également, le fabricant de la pompe à béton recommande l’utilisation d’un tuyau flexible d’une longueur maximale de 3,66 mètres, contrairement à celui de 10,36 mètres utilisé la journée de l’accident, ce qui a contribué à la rupture du câble de sécurité. Il faut toujours tenir compte des recommanda-tions du fabricant pour l’installation de pièces amovibles.

De plus, quand une pompe est engagée ou réengagée, les travailleurs doivent se tenir à une distance raisonnable de la sortie du tuyau, jusqu’à ce que le débit du béton soit stable et exempt d’air. Une compression d’air peut fouetter le tuyau violemment.

Notre personne-ressource : Pierre Privé, coordonnateur aux enquêtes, Direction générale de la prévention-inspection de la CNESST


Pour en savoir plus

Lien vers le rapport d’enquête : http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004093.pdf