Écrasement funeste

Source : Ronald DuRepos
Source : Ronald DuRepos

Lors de la manutention de longues tiges de métal, un travailleur place une cale sous le chargement, lorsque celui-ci glisse sur lui et l’écrase mortellement.

Que s’est-il passé?

Le 21 décembre 2016, dans une entreprise qui se spécialise dans la conception, la fabrication, le transport et l'installation de pièces de béton préfabriquées, une équipe de trois travailleurs effectue la manutention de tiges d’acier de 18,3 m, à l’aide d’un palonnier supporté par une chargeuse sur roues. Pour ce faire, ils doivent décharger les tiges d’un camion et les transporter jusqu’à la zone d’entreposage. Les tiges d’acier de différentes longueurs servent à renforcir le béton. Vers 7 h, un travailleur dégage la zone d’entreposage. Il insère le palonnier de 14,8 m sur les fourches de la chargeuse sur roues et se dirige vers l’entrepôt. Le conducteur positionne le palonnier au-dessus des tiges à décharger. Deux autres travailleurs viennent aider le premier; ils fixent un paquet de tiges d’acier de 18,3 m au palonnier à l’aide de sept élingues de chaîne. Le conducteur incline les fourches vers le haut et soulève le palonnier et le paquet de tiges d’acier. Quelques minutes plus tard, les travailleurs constatent qu’un obstacle ne permet pas la manutention jusqu’à la zone d’entreposage. L’équipe décide de déposer la charge au sol pour raccourcir les élingues de chaîne afin de passer les tiges par-dessus l’obstacle. Ainsi, ils décident d’installer des cales au sol pour y déposer la charge. Un travailleur va chercher des cales de bois situées à proximité pour décharger le palonnier. Pendant ce temps, le deuxième travailleur va chercher d’autres cales un peu plus loin. Le premier travailleur se dirige à l’arrière de la chargeuse et fait signe au conducteur d’incliner les fourches du palonnier vers l’avant. Au même moment, le second travailleur dépose une cale sous la charge. Le palonnier glisse sur les fourches vers l’avant ; la charge happe le travailleur et le fait tomber au sol, devant les fourches. La charge et le palonnier tombent sur le travailleur. Ce dernier est libéré de sa position et transporté à un centre hospitalier, où son décès est constaté.

Qu’aurait-il fallu faire?

Un ingénieur aurait dû vérifier la construction et l’utilisation du palonnier spécialement construit pour soulever les tiges d’acier de 18,3 m. Le palonnier, comme tout accessoire, doit inclure une procédure de travail écrite. Cette procédure doit être appliquée lorsque l’appareil est utilisé, et ce, même lorsque l’opération est effectuée une fois par année uniquement. De plus, une formation aux employés est nécessaire. Ensuite, une analyse des risques permet d’éviter d’utiliser l’accessoire non adapté à la tâche à effectuer. Le poids nominal indiqué par son fournisseur doit être respecté. Lorsque le palonnier doit être modifié pour répondre à un besoin particulier, les plans de la modification doivent être faits par un ingénieur. Les personnes compétentes ayant approuvé le plan doivent aussi réviser les procédures de travail entourant l’utilisation de l’appareil. Les travailleurs doivent être au courant des modifications et des nouvelles procédures de travail. La chargeuse sur roues doit être conforme aux normes de sécurité et les travailleurs doivent respecter en tout temps la charge nominale inscrite sur l’appareil. Également, un palonnier doit être muni d’un système d’arrimage permettant d’éviter qu’il glisse. Avant de déplacer un palonnier ou une charge, les travailleurs doivent s’assurer que personne ne se trouve à proximité et les fourches doivent être conformes.

Notre personne-ressource : Sèdoté Ghislain Hounkpe, ing., conseiller-expert en prévention-inspection, Direction générale de la prévention-inspection de la CNESST