Site Web et colloque pour partager les connaissances sur la manutention

Les chiffres sont éloquents. Parmi toutes les lésions attribuables à la manutention, c'est le dos qui est le plus touché, avec 65,7 % des cas. Le plus souvent, il s'agit d'entorses, de déchirures et de foulures. Les manutentionnaires font partie des groupes professionnels les plus à risque de souffrir de maux de dos. Du côté de la recherche, des rapports, des bilans de connaissances et des outils de prévention ont été publiés en grand nombre au cours des dernières années. À lui seul, l'IRSST en a fait paraître plus d'une trentaine. D'autres organisations s'intéressent au sujet et publient aussi des documents.

Les motifs qui, en novembre 2008, ont amené l'IRSST à dédier un site Web à la manutention manuelle, aux moyens de prévention et aux innovations en la matière ne manquaient donc pas. Cette plateforme regroupait à une même adresse une grande partie des données pertinentes les plus récentes sur la manutention manuelle et sur les moyens de prévenir les blessures au dos. Encore aujourd'hui, les connaissances issues des recherches menées et financées par l'IRSST servent de matière première au menu de ce site. Les résultats des recherches menées par d'autres organisations y ont également leur vitrine.

Les personnes ayant des connaissances en ergonomie, les intervenants des organisations vouées à la santé et la sécurité du travail (SST), les préventeurs et les conseillers en SST des entreprises, les travailleurs en manutention et les gestionnaires trouvent sur ce site les informations nécessaires à leurs actions de prévention. Celui-ci fait d'ailleurs l'objet de 35 000 visites annuellement.

Version 2014

La récente refonte du site a été faite en tenant compte des normes actuelles en matière de visibilité, d’accessibilité et de référencement. Le contenu informatif et les liens ont également été revus. Les connaissances issues des dernières avancées scientifiques y ont été intégrées. Avant d'amorcer ces travaux de mise à jour, des partenaires de l'Institut avaient exprimé l'importance qu'avait pour eux le degré de vulgarisation des renseignements présentés. Toutes les sections ont été restructurées selon des publics cibles et le site s'articule maintenant autour de trois sections. Manutention et risques permet d'acquérir ou d'actualiser des connaissances de base sur la manutention, le travail de manutentionnaire, ses exigences et ses risques ; Intervention et prévention soutient les intervenants dans l'analyse des situations de manutention et apporte des pistes de solutions aux cas qui peuvent être problématiques ; et enfin, Recherche et fondements répertorie et tient à jour l'information sur la recherche en manutention, faite à l'Institut et ailleurs dans le monde.

Partager les solutions

Le site fait également une bonne place au Réseau d'échange sur la manutention (REM), un regroupement qui favorise le partage des connaissances afin d'aider les milieux de travail à prendre en charge la prévention et à réduire les risques liés à la manutention manuelle. Le deuxième colloque du REM, organisé par l'IRSST le printemps dernier sur le thème Les solutions, on les partage !, fait partie de ces actions. Quelque 140 personnes, provenant d'entreprises, d'associations sectorielles paritaires, de la CSST, de centres de santé et de services sociaux, ainsi que des consultants, y ont assisté. Si vous avez manqué ce rendez-vous, vous pouvez maintenant consulter les présentations PowerPoint des conférenciers sur le site Web de l'Institut.

Axé sur la prise en charge de la prévention pour réduire les risques liés à la manutention manuelle, le colloque a fait une grande place aux témoignages des participants. Les conférences ont mis en lumière des cas réels, qui ont servi de base aux échanges. Les nouveautés en termes d'outils et un regard sur les recherches en cours à l'IRSST ont complété le programme, qui était divisé en trois blocs, soit les conditions favorables à une démarche de prévention, les mesures de prévention et la formation.

Au cours des discussions, les participants ont énoncé des facteurs pouvant freiner l'implantation de telles mesures en entreprise, dont une bonne part tiennent à des contraintes opérationnelles. Ainsi, le temps nécessaire pour mener des actions, le roulement de personnel, l'absence de balises entourant les rôles et les responsabilités de chacun, le manque de collaboration et de soutien entre les services et différents niveaux hiérarchiques font partie de ces facteurs. Les coûts, bien sûr, sont aussi en cause. Les participants au colloque ont notamment déploré le manque d'indicateurs de performance pour estimer, par rapport à l'investissement, les effets de moyens mis en oeuvre, dont la formation des travailleurs, le réaménagement des lieux ou l'achat d'équipements.

Voici un aperçu des conférences prononcées au colloque Les solutions, on les partage ! :

  • Les TMS, une préoccupation constante, Johanne Prévost, conseillère experte en prévention, CSST
  • La manutention à l'IRSST, quoi de neuf ?, Marie St-Vincent, chercheuse, IRSST
  • La SST, une priorité sur tous les paliers, Michel Gaudreau, directeur général, Centre de distribution Fruits et légumes et produits laitiers, Provigo
  • L'implication de la direction, un gage de succès pour implanter un programme de formation efficace, Christian Pinsonnault, ergonome, Équipe Entrac, et Yvon Tardif, conseiller en prévention, Société des alcools du Québec
  • Egono... mise sur les risques reliés à la manutention. C'est possible et ça ne coûte pas toujours cher !, Éloïsa Petruci-Hodge, infirmière clinicienne, CSSS de la Montagne, Montréal, et Benjamin Reid-Soucy, ergonome, Direction de la santé publique, Montréal
  • Nouvelles de la recherche à l'IRSST, André Plamondon, chercheur, IRSST
  • Session de sensibilisation à la manutention manuelle : entre l'idéal et la réalité, quels compromis pour la formation ?, Christine Lamarche, conseillère en prévention, Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires municipales, et Patrick Vincent, ergonome, Vincent Ergonomie
  • Organiser la prévention : l'importance du plan d'action et du plan de communication, Yves St-Jacques, conseiller en prévention, Association sectorielle paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l'habillement.

 Pour en savoir plus

http://manutention.irsst.qc.ca/

http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/Colloque-manutention-2010.pdf