Colloque IRSST - Les statistiques au service de la recherche en SST

Les statistiques au service de la recherche en SST

Le 29 novembre dernier, 200 personnes ont assisté au colloque annuel de l’IRSST qui avait pour thème Les statistiques au service de la recherche en SST. Ce thème s’inscrivait dans le contexte de l’Année mondiale de la statistique et des 100 ans de statistiques publiques au Québec. Les conférences prononcées ont mis en évidence plusieurs sources de données statistiques exploitables ici et illustraient leur utilité pour le développement de la recherche.

 

En ouverture, Christian Léger, professeur titulaire au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Montréal, a illustré, avec divers exemples qui surviennent fréquemment, le rôle des statistiques dans nos vies : démonstration de leurs multiples applications au quotidien.

Le responsable du groupe connaissance et surveillance statistique de la Direction scientifique de l’Institut, Patrice Duguay, a suivi avec la conférence Le risque, la gravité et les coûts : un aperçu des indicateurs statistiques produits à l’IRSST.

Jean Poirier, directeur adjoint du Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales (CIQSS), a présenté cette organisation et les services qu’elle offre aux chercheurs et aux étudiants avec sa conférence intitulée Étudier la santé et la sécurité du travail à l’aide des données disponibles au CIQSS.

Chercheuse à l’Institut, France Labrèche a abordé la prise en compte de multiples sources de données dans l’étude des cancers en milieu de travail.

Le conseiller en valorisation Charles Gagné a décrit un projet de mise en valeur des statistiques produites à l’IRSST et présenté une capsule vidéo, alors en cours d’élaboration, afin de répondre à cette préoccupation.

Isabelle Leroux, analyste-conseil aux services d’accès aux données à des fins de recherche de la Direction des services informationnels et technologiques de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a prononcé une conférence intitulée Les services d’accès aux données de l’ISQ au profit de la recherche.

Puis, Élise Ledoux, chercheuse à l’IRSST, a répondu aux questions suivantes : Quelles différences les enquêtes mettent-elles en lumière concernant les conditions d’exercice du travail selon l’âge des travailleurs ? et Quel éclairage pour les études terrain ?

Professeur honoraire à l’Université de Montréal et président d’une entreprise de recherche et d’intervention en matière de bien-être et de santé psychologique, Jacques Perron a relaté une expérience d’intervention vécue dans une commission scolaire pour étayer sa conférence Statistiques et bilans de bien-être et de santé psychologique.

Le directeur scientifique de l’IRSST Paul-Émile Boileau a prononcé la dernière conférence intitulée Définir les orientations de recherche en SST : portée et limites des données statistiques. Il a expliqué les rôles complémentaires que jouent les études statistiques avec les besoins exprimés par les milieux de travail, ceux issus des constatations que font les chercheurs dans le cadre de leurs travaux, notamment dans les comités de normalisation, et finalement, avec les résultats des activités de veille scientifique réalisées par le personnel de l’Institut.